« Johnny Hallyday existe dans nos vies, dans nos imaginaires, dans notre patrimoine depuis plus d’un demi-siècle. Il agace, il passionne, il divise, il galvanise, jamais il ne laisse indifférent. Il est notre seule big name. Sagan, Duras, Labro, Rondeau se sont penchés sur Johnny Hallyday. Les mythes vivants sont rares et les écrivains sont des vampires. Quand l’idée de ce livre nous est venue, j’ai su que c’était very important pour moi. Mes névroses de femme et d’auteur sont réunies en ce seul homme. los angeles dualité, l’immortalité, l. a. vie, le temps qui passe, le expertise, les passions, les blessures. Le livre sera écrit à l. a. première personne parce que, dans ce livre, c’est ma façon de raconter qui compte, pas moi. Je prends un plaisir fou à me glisser dans sa peau, à emprunter sa voix, à chercher le bon ton. Nous avons déjà moveé des semaines ensemble, et ça durera plus d’une année. Nous avons partagé et partagerons des moments d’intimité, le trac avant l. a. scène, des dîners, des souvenirs. Il parle avec plaisir. On se tait aussi. Je ne le bouscule jamais. Il me dit ce qu’il veut bien m’avouer et Johnny est à un second de sa vie où il a beaucoup à dire. » Amanda Sthers Après bien des blessures et des combats, Johnny a décidé, à sixty nine ans, de tout dire et de se livrer sans fard, mais à une seule personne : Amanda Sthers.

Show description

Read Online or Download Dans mes yeux PDF

Best Biography books

Coolidge

Amity Shlaes, writer of The Forgotten guy, promises a super and provocative reexamination of America’s 30th president, Calvin Coolidge, and the last decade of unheard of progress that the kingdom loved below his management. during this riveting biography, Shlaes strains Coolidge’s inconceivable upward push from a tiny city in New England to a adolescence so unpopular he used to be close out of school fraternities at Amherst university up via Massachusetts politics.

Louis van Gaal: The Biography

The 1st definitive insider biography of the hot Manchester United supervisor So who's Louis van Gaal? An rigid ex-PE instructor who simply is aware the right way to act like a dictator, or a football visionary that has made him one of many maximum ever eu managers? anyplace he has long past, van Gaal has been accused of being a domineering disciplinarian and a keep an eye on freak.

Edmund Spenser: A Life

Edmund Spenser's leading edge poetic works have a imperative position within the canon of English literature. but he's remembered as a morally mistaken, self-interested sycophant; complicit in England's ruthless colonisation of eire; in Karl Marx's phrases, 'Elizabeth's arse-kissing poet'-- a guy at the make who aspired to be at court docket and who used to be ready to use the Irish to get what he sought after.

Extra info for Dans mes yeux

Show sample text content

Qu’on ne ferait pas ce qu’on veut de moi en me secouant des joujoux sous le nez. C’était comme faire ma crise d’adolescence, et couper en douceur le cordon avec un de mes pères spirituels, monsieur Charles Aznavour. J’avais commencé les cours de chant avec madame Fourcade. Tous les chanteurs français sont passés chez cette dame. Elle m’a expliqué remark chanter avec le diaphragme, tout en bas, avec le ventre, avec mes tripes. C’est aussi ce qui me valait de chanter les jambes bien écartées pour prendre appui et c’est devenu une de mes marques de fabrique. Toutes les grandes voix vont chercher de los angeles puissance avec cette posture, regardez Céline Dion… Je passais mes nuits dehors. C’était un chouette second de ma vie, mais je ne le savais pas. C’était cette grâce qu’est l. a. promesse de ce qu’on peut devenir, les jours qui frémissent. Et là, j’ai rencontré l’amour. C’est Daniel Filipacchi qui m’a mis Sylvie Vartan dans les bras alors qu’ils étaient sur le aspect de se séparer. Ça a été ma likelihood. Elle m’a fait du bien, cette fille. Je suis tombé amoureux d’elle mais aussi de toute sa famille. C’était nouveau pour moi. Néné, sa mère, s’occupait de moi. Et puis ils avaient une histoire qui me fascinait. Ils avaient fui l. a. Bulgarie tous les quatre cachés dans les essieux d’un teach. Sylvie avait six ans à l’époque, son frère aussi était un gosse. Pour moi, c’étaient des héros. Ils avaient traversé ça ensemble. C’était un extended family, et voilà qu’on m’ouvrait l. a. porte pour que j’en fasse partie. J’aime découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux plats, des traditions. J’aime qu’on m’adopte. Quand Sylvie et son frère sont arrivés en France, ils ne parlaient pas un mot de notre langue. On venait, elle comme moi, d’une vie où tout avait été difficile. On savait les routes tortueuses, los angeles peur de manquer, les gens qui montrent du doigt. Au fond, nous n’étions pas dupes de ce qui nous arrivait et on se battait pour tout, ça a tout changé dans nos carrières. Sylvie était une jeune femme de mon âge qui comprenait ce que je vivais. Comme deux enfants perdus dans un rythme qu’une ardour pour l. a. musique nous avait imposé. Nous vivions à contretemps des autres, tout en étant leurs modèles, en parlant de leurs rêves, leurs trouilles. Il y avait une bande autour de nous qui grandissait, une bande de fidèles, de profiteurs aussi, mais on se marrait. Parmi les amis sincères, il y avait Jean-Chrysostome Dolto alias Carlos. Je l’avais rencontré à Antibes quand je chantais au Vieux-Colombier, là où Cabat m’avait offert le fameux pyjama de l’humiliation. l. a. mère de Carlos avait une maison là-bas. Il était sympa, il était très clever. Ses mom and dad voulaient qu’il devienne kiné, ça le faisait chier. Je l’ai engagé comme secrétaire. Puis il est devenu l’assistant de Sylvie et notre ami intime. C’est Sylvie qui lui a fait chanter « Deux mins trente-cinq de bonheur ». Ce qui est drôle, c’est que c’est lui qui a présenté « Salut les copains » après Lucien Morisse. Et mes disques sont revenus en bonne grâce… Il était si clever, si drôle.

Rated 4.68 of 5 – based on 29 votes